Glossaire du Corporate Hacking #1

24 March 2016

Extrait du livre

Dans leur démarche pour faire évoluer de l'intérieur les modes de travail et de faire ensemble, les corporate hackers
mélangent souvent les langages et passent facilement du français à l’anglais.
Pourquoi ? Parce qu'ils aiment utiliser ce qui leur semble efficace plus que ce qui “se fait ou ne se fait pas”.
Pour vous permettre de vous familiariser avec cet univers sans être rebuté par son "jargon", nous vous proposons ce petit glossaire de décryptage. En commençant par le début de l'alphabet... dont la lettre C comme Corporate Hacking. Stay tuned ! Et rendez-vous le mois prochain pour une nouvelle découverte de vocabulaire.

Barcamp

Comme le sprint est une non-réunion, le bar camp est une non-conférence.
Un barcamp prend la forme d’ateliers participatifs où le contenu est fourni par tous, selon ce principe fondamental : “pas de spectateurs, tous participants”.
C’est un format très facile à organiser et qui se prête bien au débroussaillage de nouveaux sujets et à l’émergence de communautés.

Black Hat

Le “black hat” désigne un hacker mal intentionné qui veut nuire, ou qui n’agit que pour son intérêt propre. Il s’oppose aux “white hats”, qui sont des hackers avec de bonnes intentions.

Bore out

L'épuisement professionnel peut venir du stress et du surmenage, on parle alors de burn-out. Il peut venir aussi de l'ennui et du manque de sens dans le travail : on parle alors de Bore out. Les conséquences sur la santé morale et physique des salariés sont toutes aussi importantes.

Bottom Up

Les approches Bottom Up (ou approches ascendantes) sont des manières de fonctionner qui partent des perceptions et des initiatives du terrain, et impliquent les échelons hiérarchiques les moins élevés jusqu’à ce que la réflexion, progressivement enrichie, remonte à la direction / aux décideurs.
Ces approches s’opposent aux approches Top Down (descendantes) et tirent un meilleur (vrai) parti des forces du collectif.

Brainstorming

Le brainstorming est une technique de créativité visant à faire produire à un groupe en un temps restreint un maximum d’idées possibles sur un sujet donné. La technique a été conçue et développée en 1939 par Alex Osborn, vice-président de l'agence de publicité américaine BBDO.

Burn out

Le burn out est un symptôme d’épuisement professionnel qui se caractérise par un état d’épuisement général, à la fois psychique, émotionnel et mental.

Business model

Ce terme anglais, passé dans le langage courant en français des affaires, désigne la description du modèle économique d’une entreprise : comment l’entreprise crée de la valeur ajoutée, comment cette valeur ajoutée est rémunérée et partagée entre les différentes parties prenantes.

Corporate Hacker

Un corporate hacker est un praticien du Corporate Hacking.

Corporate Hacking

Le corporate hacking est une pratique consistant à adopter une nouvelle attitude au travail à la fois rebelle, constructive et bienveillante afin de créer de la valeur pour l’entreprise et redonner du sens à son travail.

Crack

En informatique, un “crack” est un exécutable qui a été modifié afin de pouvoir contourner une fonctionnalité ou une limitation d'utilisation.
En mode corporate hacking, il s’agit de casser ce qu’on fait habituellement et de contourner une coutume, un processus ou un organigramme sans que ce soit autorisé, c’est chercher à détruire ce qui n’a pas de sens, ou produit du négatif.

A noter : Un crack devient un “patch” dès que la pratique, validée par l’expérience, est finalement autorisée (voire encouragée).

Partager :

makestorming-header-3-ab1e5033fed415436ac6089116e97bfb

Quel mot voulez-vous voir définir dans notre prochain glossaire ? Voyez-vous des précisions à apporter à certaines définitions ?

blog comments powered by Disqus