Que penser du lean start-up?

22 June 2014

Extrait du livre

Le livre "Makestorming" comprendra une vingtaine de fiches sur les courants, méthodes, approches qui nous ont inspirés pour donner naissance au Makestorming.
L'une d'elle est le lean start-up que nous vous invitons à challenger.

“Use continuous innovation to create radically successful businesses”

Le lean start-up n’est pas réservé aux start-ups, il s’adresse à tous ceux qui peuvent bruler du cash en attendant de trouver un business modèle profitable, donc à beaucoup de projets d’entreprises.

En général, quand on monte un projet “start up”, on commence par élaborer un business plan à long terme et une stratégie détaillée. C’est une perte de temps et d’énergie, parce que lorsque l’on cherche à créer un produit ou un service nouveau dans un contexte d’extrême incertitude, personne ne connaît en vrai le chemin à emprunter pour créer un modèle économique rentable et durable. Le lean start up propose donc une alternative, concrète, opérationnelle, simple et rapide à mettre en place, focalisée à la fois sur le management quotidien, la rencontre effective des clients et la découverte de leurs besoins réels.

Au cœur de cette alternative : la boucle construire-mesurer-apprendre.
Première étape essentielle, identifier la bonne question, c’est à dire le problème réel auquel on doit (et on veut) apporter une solution. On développe ensuite un produit minimum viable (le fameux PMV) pour répondre à ce problème et on commence alors le processus d’apprentissage, et donc de validation des hypothèses.

Il ne s’agit plus de demander aux futurs utilisateurs de s’exprimer mais de les mettre concrètement en situation et de les faire tester le plus vite possible un produit minimum viable pour pouvoir se confronter à la réalité des usages, valider ou invalider la pertinence du produit ou du service, de son design, de sa promesse de valeur. Apprendre par l’expérimentation ce que le client veut vraiment, mesurer, adapter, ajuster avant qu’il ne soit trop tard, puis tester encore, et encore, de façon itérative.

edison

"I have not failed, I've just found 10 000 ways that don't work." - Thomas Edison

“Avoir une idée, c’est simple! La mettre en pratique, c’est dur!” - Makestorming

Livret de famille

nom : Lean start-up

date de naissance : 2008

lieu de naissance : Baie de San Francisco

les parents
Eric Ries et Steve Blank.
Eric Ries était l’élève de Steve Blank, « le meilleur étudiant qu’il ait jamais eu ». Au milieu des années 1990, Steve créé une nouvelle méthodologie, the customer development methodology visant à augmenter le succès d’un produit en développant une meilleure compréhension des besoins inconnus des utilisateurs. Eric observe que le développement agile est le meilleur modèle pour concevoir et développer un produit quand ses caractéristiques initiales sont aussi inconnues. C’est ainsi que naît le lean start-up.

la famille élargie
Ash Maurya, auteur du Lean canvas
Le Customer Development
Le business model canvas
Les méthodes agiles.

Exemple type: l’entreprise Spotify

Zoom sur les Concepts à retenir

Le Lean Canvas

lean-canvas

The Minimum Viable Product (PMV)

Le produit minimum viable est le (ou les) produit(s) qui répond en même temps à trois critères : pouvoir être apprécié, pouvoir être conçu et réalisé vite, pouvoir être produit avec l’investissement le plus limité possible.

La Méthode des 5 Pourquoi

C’est une méthode toute simple en apparence. Prenez un sujet, n’importe lequel, une information, un constat, un problème, résumé en une phrase, posez-vous la question « Pourquoi ? », et répondez-y rapidement, en une phrase. Interrogez cette phrase à son tour : « Pourquoi ». Et ainsi de suite, cinq fois, en tout. En répétant ainsi à plusieurs reprises « pourquoi », vous allez découvrir les problèmes réels, et des pistes pour les résoudre. Vous pouvez faire cet exercice seul ou à plusieurs.

leanstartup-02

«Get out of the Building»

« Get out of the buiding » pour feedbacks directs : sortez, allez rencontrer directement vos utilisateurs et aprenez d'eux.

Le Pivot

Pivot or persever decision : La boucle d’apprentissage du lean start-up est
de fait une boucle de validation. En fonction du retour utilisateur, deux décisions possibles : soit persévérer, soit changer la stratégie (c’est ce qu’on appelle le pivot) pour tester une hypothèse radicalement nouvelle à propos du produit, de son business model et de son moteur de croissance.
Cette nouvelle hypothèse nécessite le développement et le test d’un nouveau produit minimum viable.

leanstartup-03

Fail early, Fail Fast, Fail often

Il faudrait sans doute plutôt dire « fail fast, learn fast », ou encore « learn early, learn fast, learn often ». L’enjeu n’est bien sûr pas d’apprendre à échouer, mais d’apprendre vite et de pouvoir s’adapter rapidement. Il s’agit de ne plus avoir peur de l’échec, d’oser se lancer, et donc éventuellement échouer, et surtout apprendre à la fois de ce qui s’est bien passé, et de se qui s’est mal passé. Vous l’aurez compris, l’apprentissage est au cœur du lean start-up.

En bref

A quoi ça sert ?

Le lean start-up sert à découvrir les besoins clients d’un nouveau produit ou service, pour valider grâce à l’expérience utilisateur et à une boucle itérative d’apprentissage les caractéristiques du produit, du modèle économique et du moteur de croissance.
Le lean start-up est aussi une méthode de management de projet qui propose une nouvelle unité de mesure du progrès, un cycle continu d’apprentissage et de validation.

Qui ça concerne ?

Contrairement à ce que pourrait laisser entendre le nom de cette méthode, le lean start-up ne s’adresse pas uniquement aux start-ups, mais à toute organisation dédiée à la création de quelque chose de nouveau dans des conditions d’extrême incertitude. Cela peut désigner aussi bien une seule personne dans son garage qu’un groupe important d’individus dans une très grande entreprise. Ils ont une mission commune : pénétrer ce brouillard d’incertitude pour décourir un chemin victorieux vers un modèle économique rentable et durable.

Le Makestorming aime beaucoup

  • Le côté essai/erreur/expérimentation
  • le prototype permanent
  • Le fait qu’avoir une idée c’est pas la fin du boulot, c’est juste le début car ce n’est pas à nous d’applaudir mais au client d’acheter.

Les questions à poser :

1. Comment fait-on quand on a trouvé son modèle?

Le lean start-up traite de la manière de trouver un business modèle mais pas de la suite, de comment travailler ensemble une fois que ca fonctionne.

2. Quid de la faisabilité financière?

Le lean start-up ne gère pas le coût des pivots et de la faisabilité de produire moins cher qu’on ne vend les services ou produits qui plaisent au client.
Ca ne prend en compte ni l’optimisation des marges et la rentabilité financière.

3. Quid de la vision?

Et si le client nous amène sur un terrain qui ne nous plait pas?

Pour approfondir

Livres

Lean start-up – Eric Ries / The Business Model Canvas – Alexander Osterwalder
The four steps to the epiphany – Steve Blank / Running lean – Ash Maurya
La méthode Running Lean - Ash Maurya
The entrepreneur’s guide to Customer Development – Brant Cooper

Videos

Eric Ries, le lean start up

Serge Blank – How to build a great company step by step

Avez-vous utilisé le lean-start-up en entreprise? Qu'en pensez-vous?

Partager :

home-bck-5de5d379ed2e7d3b20ab3412e32fba50

Avez-vous utilisé le lean-start-up en entreprise? Qu'en pensez-vous?

blog comments powered by Disqus