[M]SHOP

Pour ne rien manquer du Makestorming, inscrivez-vous à la newsletter

Le Makestorming réinvente la culture de travail pour hacker les grandes organisations et y viraliser les pratiques du monde start-up

Nous organisons des sprints de travail collaboratif et développons des outils pour vous aider à donner vie à vos projets.

home-c

Une approche qui vient bousculer la collaboration

Le Makestorming booste vos projets en apportant une vraie dynamique d’innovation.
Qu'est-ce que c'est?

home-a

Des sprints au service des grandes entreprises et organisations

Passez vite à l’action tout en étant plus créatifs, agiles et efficaces dans vos projets et votre travail.
Nos sprints

makestormezautonomie-03

Makestormez en toute autonomie

Profitez de nos outils pour challenger, prototyper et promouvoir vos idées ou celles de vos clients.
outils

L'Actualité du Makestorming

Hack du jour #24: trouve des lead users

image

Dans ta boîte, ce qui manque, c’est un peu d’inspiration. Les produits se suivent et se ressemblent tous, chaque nouveau lancement marque une amélioration minime par rapport à la dernière version, mais honnêtement, on serait bien en peine de distinguer la nouvelle version de l’ancienne. C’est bonnet blanc et blanc bonnet.

L’autre version du problème, c’est quand ta boîte annonce à grand renfort de comm’ et de hype un tout nouveau produit prétendûment révolutionnaire… qui fait un gros flop

Personne n’en veut parce que le produit ne répond pas à un besoin pressant ou parce qu’il est mal conçu et ne résout pas véritablement le problème des utilisateurs potentiels.

Dommage…

Pour éviter de tourner en rond ou pire, de se faire dépasser par une nouvelle technologie ou un concurrent qui a tout compris des vrais besoins des utilisateurs, le mieux serait de pouvoir recueillir directement l’avis des principaux intéressés.

De quoi ont-ils besoin? Est-ce que ce nouveau produit les aiderait? Qu’est-ce qui manque? Est-ce que le produit est intuitif et simple à utiliser?

Il faut trouver ou construire une communauté d’utilisateurs prêts à te donner leur avis honnête sur ton produit ou idée de produit. Et pas juste leur avis, mais leurs meilleures idées.

Il ne s’agit pas juste du bon vieux « focus group » des études de marché, qu’on utilise une fois et qu’on jette comme un Kleenex sale. Non, il s’agit d’une communauté motivée de gens avec qui tu es prêt(e) à établir une véritable relation de confiance sur le long terme.

L’idéal serait d’être en dialogue constant avec eux pour voir en quoi le produit de ta boîte les aide, en quoi il peut être amélioré pour encore mieux servir leurs besoins, et comment ils s’en servent et éventuellement le « hackent » et le détournent de son but premier.

Parfois, ces communautés existent déjà sur Internet, voire sur les forums d’utilisateurs et de troubleshooting de ta boîte - à toi d’aller vers eux et de récompenser leur fidélité et leur créativité

Parfois il faut un peu plus d’inventivité pour créer ce groupe: tes amis, les amis de tes amis, un groupe Facebook, les gagnants d’un jeu-concours, les testeurs de ton échantillon

Surtout si tu essaies de monter un projet en catimini, ces « lead users » peuvent t’aider à développer ton projet en accéléré, tout en obtenant en même temps les arguments de tueur qui convaincront tes chefs que ton projet a du potentiel et un véritable marché.

Les « lead users » ou utilisateurs principaux sont souvent des « early adopters »: toujours curieux et prêts à tester un nouveau produit, ils sont les candidats idéaux à qui proposer une idée d’innovation.

Un « early adopter » (utilisateur précoce), c’est quoi?

La courbe de Rogers décrit l’adoption des innovations: les premiers à s’intéresser à quelque chose de nouveau sont toujours un petit groupe de passionnés, avides de nouveauté, et prêts à essayer tout ce qui sort.

Tu as certainement une connaissance qui a acheté un lecteur de MP3 avant tout le monde, qui a commencé à tenir un log avec son FitBit des mois avant que le FitBit soit à la mode, et qui est toujours au courant des dernières tendances.

Des fois c’est agaçant: un « early adopter » peut souvent passer pour une victime de la mode, prêt à vendre son âme pour le tout dernier gadget.

Mais des fois, à force de tester toutes les nouveautés qui sortent, ton copain / ta copine fana d’innovations tombe sur un sacré filon - et six mois plus tard, tout le monde ne jure plus que par ce qu’il ou elle a été le premier à adopter.

Et après, il y a ta tante Mildred, qui a toujours freiné des quatre fers dès qu’il s’agit de nouveauté, qui ressemble à la grand-mère à moustache des Guignols de l’info (« c’était mieux aaa-vant »), et qui a envoyé son tout premier email l’an dernier. Après avoir fait un brouillon papier.

Entre ta tante Mildred et ton copain hipster, qui est le plus susceptible d’essayer le nouveau produit de ta boîte et d’avoir un avis constructif? Des deux, qui va te suggérer des améliorations et te montrer des idées similaires chez les concurrents, qui existent déjà mais ne sont pas tout à fait pareilles? Des deux, qui est le plus à même de hacker ce nouveau produit et de te montrer des applications auxquelles ton équipe n’aurait même pas pensé?

Ces lead users, chouchoute-les et traite-les comme les VIPs qu’ils sont: non seulement leur feedback est précieux et peut permettre des améliorations cruciales du produit, mais en plus ils te font ton étude de marché en direct live, avec des résultats autrement plus directs et concrets que ceux d’une agence.

Plus d’inspiration

Un livre sur l’économie participative et collaborative avec plein d’exemples: Wikinomics

L’article wikipédia sur le crowdsourcing donne une bonne définition et évoque aussi les écueils éthiques à éviter quand on fait bosser des clients-utilisateurs.

Sugru, une entreprise qui fabrique une colle à modeler, a réussi à créer une communauté d’utilisateurs enthousiastes qui se servent du produit pour laisser libre cours à leur créativité et bricoler tout un tas de solutions malines aux petits problèmes du quotidien.